Avertir le modérateur

08/10/2014

Au coeur de Charlety, l'antre du Paris FC

le,football,vrai,guy,truite,paris,fc,amiens,stade,charlety

Pendant que la capitale se remet lentement d’un finalement illusoire PSG-Barça, un match d’un tout autre niveau se profile au sud de Paris, dans un stade qui historiquement a fait la part belle à l’athlétisme. En cette douce soirée d’automne, nous n’avons donc pas croisé Patrick Montel mais Raymond Domenech, venu commenter pour « Ma Chaîne Sport » un alléchant Paris FC – Amiens, choc du haut de tableau du National. Et la soirée débute plutôt mal. Souhaitant profiter des derniers rayons du soleil, nous décidons de déguster un demi en terrasse. Et là stupeur, 59.04 francs pour 2 bières. Le tenancier s’est cru Porte d’Auteuil. La courte plaisanterie a assez duré, il est temps de pénétrer dans le stade.

C’est en tribune de presse que nous passerons la soirée. Ce n’est pas très populaire mais cela a été si gentiment proposé par le service communication du Paris FC que nous ne pouvions refuser. Nous ne boudons pas notre plaisir car un sandwich jambon mayonnaise a été offert. Voyez comme on se met bien. Nous avons également la chance de pouvoir mettre les pieds au bord du terrain, de sentir l’herbe fraichement coupée, celle qui vous donne envie de chaussez les Patrick ou autres Copa Mundial.

le,football,vrai,guy,truite,paris,fc,amiens,stade,charlety

 

Une belle pelouse et des tribunes plus que clairsemées puisqu’une seule est ouverte pour l’occasion. Pour ce qui est des tribunes vides, les joueurs ne manqueront pas de saluer l’une d’entre elles, celle où résident les commentateurs de MCS. A l’opposé,  au milieu des quelques centaines de spectateurs, nous apercevons 4 supporters d’Amiens qui ont pu sortir leur drapeau sans difficulté.

 

le,football,vrai,guy,truite,paris,fc,amiens,stade,charlety

A une poignée de minutes du coup d’envoi, une trentaine d’irréductibles prennent place sous notre tribune pour encourager les locaux. Armés d’un tambour et d’un mégaphone, ils chantent, voire hurlent, sans s’arrêter. Ils nous offrent un répertoire des plus variés. Nous avons, non sans mal, réussi à déchiffrer une de leurs compositions : « Boire de la rebié, fumer des tarpés, chanter pour Paris, oui ça c’est la vie. » Concept qui peut s’avérer fort sympathique pour 90 minutes, plus risqué si on le prolonge à l’échelle d’une vie. Ils n’hésitent pas non plus à sauter tout en tournant le dos au match, remettant au goût du jour un rituel inspiré par les supporters de l’AEK Athènes à la fin des années 80.



A la 25eme minute, ces trublions vont laisser éclater leur joie suite à l’ouverture du score sur pénalty par Ech-Chergui, ex-pensionnaire de Luzenac. Voici la scène comme si vous y étiez.


Juste avant la mi-temps, le buteur se mue en passeur et offre à Keita la balle de break. En seconde période, j’en profite pour quitter momentanément la tribune de presse pour aller à la rencontre de Giovanni, 33 ans, qui n’est autre que le responsable de la buvette. Il occupe ses fonctions depuis quelques mois et fait partie des salariés du club depuis 3 ans. Et quand on lui demande comment il a atterri au PFC il répond : « Je n’ai pas atterri au PFC, c’est le PFC qui a atterri chez moi. Ma famille suit ce club depuis très longtemps donc forcément j’ai suivi le mouvement. » Il a été bénévole pendant des années, vit aujourd’hui grâce au club et en retire une certaine fierté car il s’est beaucoup investi pour celui-ci. Pour ce match, il a commencé à travailler vers 15h avec 2 personnes, veillé à ce qu’il ne manque rien, notamment des baguettes de pain. Naturellement, il est très sollicité avant le match et à la mi-temps.

le,football,vrai,guy,truite,paris,fc,amiens,stade,charlety

En parallèle, il détient la casquette de bus et accompagne donc l’équipe en déplacement. « Ma plus grosse galère c’était l’année dernière à Auxerre, pour un match amical. Au retour il neigeait et on avait dû emprunter la nationale. On a dû mettre 6 heures pour rentrer. A ce moment là t’es seul face à tes responsabilités. Mais nous sommes arrivées sein et sauf, c’est l’essentiel. »

 

le,football,vrai,guy,truite,paris,fc,amiens,stade,charlety

 

Les parisiens s’imposeront finalement 3-1 grâce à un nouveau but d’Ech-Chergui. Ils gardent la tête du classement avec 3 points d’avance sur Colmar. Ils sont en route vers la D2 qui reste l’objectif premier du club et qui lui permettrait de se professionnaliser et surtout de garnir un peu plus l’enceinte de Charlety. 

Guy Truite (remerciements à Damien Guillou qui m'a accompagné)

Suivez le football Vrai sur Twitter

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu